Promouvoir le tourisme durable à l’occasion de la journée mondiale du tourisme

Le tourisme étant l’un des plus importants secteurs économiques du monde, il nous touche pratiquement tous. Non seulement il représente actuellement 7 % des exportations mondiales de biens et services, générant en moyenne quatre milliards de dollars par jour 1), mais il a aussi un impact significatif sur le monde dans lequel nous vivons. Il est ainsi essentiel de le rendre durable – thème de la Journée mondiale du tourisme 2017.
Pour la seule année 2016, 1 235 millions de voyageurs ont franchi des frontières internationales. D’ici à 2030, ce chiffre de 1,2 milliard pourrait passer à 1,8 milliard.2) Le tourisme nous offre une opportunité pour faire de notre planète un monde meilleur et promouvoir les aspects essentiels du développement durable – qu’ils soient économiques, sociaux, environnementaux ou culturels.

Nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale du tourisme. Axée sur le thème « Le tourisme durable, outil de développement », elle offre une occasion de réfléchir à la contribution actuelle du tourisme au développement durable et à la manière de promouvoir celle-ci.

L’ISO dispose d’un certain nombre de Normes internationales qui offrent aux principaux acteurs de l’industrie du tourisme d’importants outils pour améliorer leur contribution au développement durable. Celles-ci comprennent les normes élaborées par son comité technique ISO/TC 228, Tourisme et services connexes.

ISO/TS 13811, Tourisme et services connexes – Lignes directrices pour l’élaboration de spécifications environnementales pour les hébergements, propose par exemple des directives pour aider à réduire les impacts préjudiciables des hébergements tout en conservant les avantages du tourisme, et ainsi contribuer à préserver l’environnement naturel et sa biodiversité en tenant compte de la spécificité des conditions locales.

Cette spécification technique est le résultat de travaux réalisés en collaboration par des experts d’un certain nombre d’organismes nationaux de normalisation et de partenaires internationaux tels que le Conseil mondial du tourisme durable (GSTC) et l’HOTREC.

Également en cours d’élaboration, le projet de norme ISO 20611, Tourisme d’aventure – Bonnes pratiques relatives au développement durable – Exigences et recommandations, fournit aux promoteurs d’activités de tourisme d’aventure les orientations nécessaires afin de minimiser ou d’atténuer les impacts environnementaux, économiques ou sociaux préjudiciables du tourisme et d’en renforcer les impacts positifs, tandis que la future norme ISO 21401 sur le management durable des locaux d’hébergement définit des exigences pour un système de management responsable.

Natalia Ortiz de Zárate Crespo d’UNE (membre de l’ISO pour l’Espagne) et Chokri Makhlouf de l’INNORPI (membre de l’ISO pour la Tunisie), Secrétaires en charge d’ISO/TC 228, expliquent ici pourquoi les normes ISO ont une importance déterminante pour le tourisme durable.

iso.org